20 - 07 - 2021

Les enjeux et bénéfices directs des achats responsables

Small action for the planet

recycling-5532940_960_720

Mettre en place une politique d’achat responsable et d’économie circulaire n’a pas seulement vocation à plaire aux pouvoirs publics, elle engage véritablement l’entreprise ou la collectivité dans une volonté de changement. Les enjeux sont multiples, mais tendent tous vers l’ objectif d’une image positive authentique. Une politique d’achat responsable permet d’améliorer sa réputation auprès de :

Améliorer sa réputation


• Ses clients et ses partenaires


Vis-à-vis des clients particuliers ou des entreprises, des partenaires commerciaux ou non commerciaux, la réputation d’une entreprise se joue sur une série d’aspects. La confiance s’inscrit comme le premier critère, mais la prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux est aujourd’hui essentielle.

 

• Ses (futurs) collaborateurs


La question de la marque employeur, autrement dit de tout ce qu’une entreprise met en place autour
d’une communication positive de sa marque, favorise une bonne réputation auprès des candidats
et des collaborateurs. Même les PME sont concernées par cet aspect qui concourt à leur notoriété
auprès de profils très recherchés.

 

Les bonnes pratiques 

 

A. Fédérer ses équipes dans un projet commun et améliorer la culture d’entreprise

La question de la marque employeur, autrement dit de tout ce qu’une entreprise met en place autour d’une communication positive de sa marque, favorise une bonne réputation auprès des candidats et des collaborateurs. Même les PME sont concernées par cet aspect qui concourt à leur notoriété auprès de profils très recherchés.

 

B. Sécuriser ses relations fournisseurs et réduire les risques juridiques et financiers


La relation avec ses fournisseurs est un facteur stratégique qui détermine toute la chaîne de valeur. À la fois dans la sélection de ses fournisseurs et dans le coeur du travail de collaboration, il est nécessaire d’équilibrer les forces en présence. Dans une politique d’achat responsable, les fournisseurs sont bien sûr au centre des attentes. La mise en place de cette démarche demandera d’analyser chacun d’entre eux et d’en tirer les conséquences pour, soit conserver la relation, ou bien y mettre un terme si des axes d’amélioration ne sont pas adoptés. L’engagement responsable des fournisseurs favorisera la sécurité de la relation et, par conséquent, réduira les risques, de quelque nature que ce soit (financiers,de non-qualité, de respect des délais, de relations personnelles et de conflits d’intérêt, d’attribution illégale de cadeaux, etc.).

 

C. Innover et trouver de nouvelles opportunités business


L’élaboration d’une nouvelle politique d’achat responsable et son application permettent de remporter de nouveaux appels d’offres. Cela, grâce à une excellente réputation et des références qui favorisent la confiance des clients et donneurs d’ordres.
Une politique d’achat responsable est aussi l’occasion d’innover, autrement dit de trouver de nouveaux axes opérationnels et stratégiques qui s’appuient sur des critères de développement durable. Les fournisseurs appliquant une production sociale et éco-responsable innovent par exemple en recherchant des matériaux plus durables ou en intégrant un cycle de vie circulaire. Les achats responsables sont ainsi source de vision d’avenir et de création de valeur.


D. Maîtriser ses coûts


Selon le baromètre de L’Observatoire des Achats Responsables 2021, 84% des entreprises placent systématiquement le coût de l’acquisition comme principal critère dans leur maîtrise des dépenses. En parallèle, alors que 55% d’entre elles évoquaient des contraintes budgétaires les empêchant d’avoir une politique d’achat responsable en 2020, elles ne sont plus que 36% en 2021.