16 - 07 - 2021

La nécessité de mettre en oeuvre une politique d’achat responsable

Small action for the planet

RSE


L’urgence climatique et la crise sanitaire sont deux facteurs déterminants pour entamer une politique d’achat responsable. Mais cela peut sembler insuffisant pour des entreprises qui cherchent aussi à pérenniser leur activité et à augmenter leur croissance. Il s’agit donc d’évaluer dans un premier temps la nécessité de mettre en place une politique d’achat responsable à travers des aspects concrets.

Sur quoi s’appuie une politique d’achat responsable ?


• Les aspects environnementaux


Que ce soit le fait de prendre en compte la localisation pour la sélection de ses fournisseurs, de choisir des véhicules à faibles émissions de CO2, encore d’opter pour l’économie circulaire ou favoriser le recyclage : les enjeux convergent dans la même direction, construire un circuit plus court et simplifié. En pensant d’abord local pour leurs achats, les entreprises limitent les parcours effectués par les transporteurs et les émissions des CO2. Par l’économie circulaire, elles permettent une utilisation moins importante des ressources naturelles et évitent aussi de générer des déchets.


• Les aspects sociaux : conditions de travail, inclusion, respect des consommateurs


Une politique d’achat responsable repose aussi sur la question du traitement des salariés sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Ainsi, les entreprises qui s’engagent dans une telle démarche doivent s’assurer d’apporter à leurs propres collaborateurs de bonnes conditions de travail. Dans le même temps, elles doivent mettre en place un système de vérification auprès de leurs
fournisseurs pour évaluer la qualité de vie au travail de leurs salariés et l’intégrité générale de la structure. Cela comprend aussi différents aspects visant par exemple l’inclusion des personnes en situation de handicap et la sécurité des collaborateurs.


• Une relation durable et mutuellement bénéfique avec les fournisseurs


Le respect des délais de paiement, des critères d’appels d’offres, la lutte contre le blanchiment d’argent sont autant d’aspects obligatoires dans une politique d’achat responsable et pour une bonne relation client-fournisseur. En plus de contribuer à l’intégrité de l’entreprise, ceux-ci évitent les litiges et les procédures qui peuvent en découler.